« CR: Châteauneuf du Pape 2007 | Main | Producteur: Albert Grivault »

CR: Barolo et Barbaresco 2005

Cette évaluation du millésime 2005, pour ce qui concerne les grands vins piémontais à base de nebbiolo, nous offrait un programme riche en noms de grand prestige : Gaja, Sandrone, Vietti et plus.

Le premier impact avec les vins nous a immédiatement permis d'établir que la qualité générale du millésime était inférieure à celle des 2004, les vins étant moins complexes et nettement moins complets en bouche.

Le premier volet a été remporté par le cru Prapò de la maison Ceretto, un des vins les plus convaincants de la soirée.

Le deuxième volet semblait plus homogène en termes de qualité des vins (quoique les votes du panel ne reflètent pas nécessairement cela), avec le cru Ornato, de la maison Pio Cesare, donnant du fil à retordre à des vins nettement plus dispendieux tels que le Cannubi boschis de Sandrone et le Barbaresco de Angelo Gaja. C'est ce dernier qui a remporté le volet, avec une majorité très convaincante de voix, bien qu'il ait été suffoqué par un caractère fumé, brûlé, qui l'a affecté pendant presque toute la dégustation.
 

Acheter ou ne pas acheter

En étant très sélectifs, il est possible de dénicher des 2005 fort intéressants. Mais si votre cave est déjà bien fournie en grands nebbiolos, le meilleur conseil serait de passer votre tour et d'attendre les 2006 et 2007.

 

Premier volet


Verre #1 - Oberto - "Vigneto Brunate"           5 votes
Verre #2 - Prod. Barbaresco - "Rio Sordo"     3 votes
Verre #3 - Ceretto - "Prapò"                             6 votes
Verre #4 - Massolino - "Margheria"                 1 vote
 


Barolo "Vigneto Brunate" 2005, Andrea Oberto (SAQ 11301378 - 88,75$)
Rubis, très bonne saturation. Joli nez de cerise acidulée, frais, vif, avec une touche florale, sur un fond d'une subtile minéralité.  La bouche est de bonne maturité, structurée, à la trame fine, astringente, l'acidité lui donne beaucoup de définition et le caractère terreux, goudronné ajoute un sens de terroir. Bien fait. 
(*** ½ @ **** - oct./10 - Fed)

Barbaresco "Rio Sordo" 2005, Produttori del Barbaresco (SAQ 11060640 - 55,00$)
Rubis, très bonne saturation. Joli nez, avec des arômes de prune sucrée, de tabac blond, de chêne doux, légèrement caramélisé, ainsi que des subtiles nuances florales. L'attaque est ample, fluide, veloutée, avec un milieu de palais léger, mais ferme et astringent, structuré, avec des discrètes saveurs minérales, épicées.
(*** ½ - oct./10 - Fed)

Barolo "Prapò" 2005, Ceretto - Bricco Rocche (SAQ 11294702 - 86,75$)
Rubis, très bonne saturation, reflets grenat. Très beau nez, mûr, crémeux, offrant un mélange de fruit noir, d'épices, de notes balsamiques, de quinine, de tabac et de notes de menthol. L'attaque est ample, fluide, veloutée, belles saveurs d'épices, de tabac, de balsamique, de prune mûre, trame serrée, beaucoup plus ferme en arrière-palais, avec des saveurs minérales, de réglisse et de chocolat qui persistent dans la bonne finale. Très réussi!
(**** @ **** ½ - oct./10 - Fed)

Barolo "Margheria" 2005, Massolino (SAQ 11294753 - 70,75$)
Rubis, très bonne saturation. Nez de sirop de prune, avec un boisé discret et des nuances de violette. L'attaque est ample, la bouche est dure, virile, avec une minéralité profonde, presque ferrugineuse, une structure très ferme, astringente, aboutissant en une finale chaleureuse, minérale, réglissée. Il faudra être patients.
(*** ½ - oct./10 - Fed)
 


Deuxième volet


Verre #1 - Pio Cesare - "Ornato" 3 votes
Verre #2 - Vietti - "Rocche" 2 votes
Verre #3 - Gaja - Barbaresco 8 votes
Verre #4 - Sandrone - "Cannubi Boschis" 2 votes
 

Barolo "Ornato" 2005, Pio Cesare (SAQ 10271146 - 86,00$)
Rubis, très bonne saturation. Très beau nez, crémeux, avec des arômes de prune fraîche, d'épices, de chêne, d'encre, avec une subtile nuance florale. La bouche est ample, puissante, tannique, d'une structure ferme, astringente, avec un caractère terreux, épicé, qui laisse une impression de terroir, une longue finale minérale, chaleureuse, aux accents de bâton de réglisse.
(**** - oct./10 - Fed)

Barolo "Rocche" 2005, Vietti (SAQ 11187026 - 129,75$)
Rubis, très bonne saturation. Discret, notes boisées, douces, laissant des traces de caramel, avec des nuances épicées, d'anis. Attaque ample, fluide, veloutée, milieu de palais très tannique, puissant, épicé, avec une finale de réglisse noire. Un vin très fermé, difficile d'approche. Il faudra l'attendre plusieurs années.
(*** ½ - oct./10 - Fed)

Barbaresco 2005, Gaja (SAQ 11055832 - 223,50$)
Rubis, très bonne saturation. Nez très fumé, légèrement brûlé, caoutchouteux, qui a besoin de beaucoup d'oxygène avant de laisser émerger des nuances d'anis, de cerise mûre, de fleurs des champs et de mine de plomb. La bouche est très ample, veloutée, crémeuse, avec des la mâche, une trame ferme, astringente, mais très polie, des saveurs de cerise, de réglisse noire et des traces minérales qui persistent. Un vin complet, vinifié par une main de maître.
(**** @ **** ½ - oct./10 - Fed)

Barolo "Cannubi Boschis" 2005, Sandrone (SAQ 11054119 - 129,75$)
Rubis-pourpre, très bonne saturation. Discret mais mûr et profond, avec des arômes terreux, frais, mentholés, un fruit de prune mûre et des subtiles notes de tabac blond. La bouche est dure, tannique, très sévère et structurée, avec une longue finale minérale qui est de bon augure. À attendre.
(**** - oct./10 - Fed)