« 2009.03.22 - Bordeaux 2005 - acte II | Main | 2009.04.19 - Syrah: du Rhône au Nouveau Monde »

2009.04.05 - Bourgogne rouges 2006


S'il y a une conclusion facile à tirer de cette première analyse des Bourgognes 2006, c'est qu'ils n'auront rien fait pour nous faire oublier les magnifiques 2005!

Les vins possèdent un certain charme, qui repose essentiellement sur une assez bonne maturité et une élégance appréciable, mais on est loin, très loin, de la plénitude et de la profondeur des vins du millésime précédent!

Les rouges de la Côte de Beaune nous ont paru particulièrement peu colorés, avec une élégance qui parfois frôlait dangereusement la légèreté. On peut supposer que les meilleurs vins constituent des bourgognes classiques qui, avec quelques années de bouteilles, pourraient gagner un peu de poids et développer ce caractère épicé très fin qui distingue le pinot bourguignon. Mais ils n'auront jamais la profondeur des meilleurs millésimes et ils sont probablement destinés à une évolution assez précoce. Les vins de la Côte de Nuits semblaient beaucoup plus complets, plus colorés, plus pleins, mais encore là on est assez loin des meilleurs millésimes.

Le premier volet, celui composé essentiellement de vins de la Côte de Beaune, nous a offert une très chaude lutte entre le Beaune "Clos du Roi" d'Henri Boillot et le Corton de Bouchard, deux vins aux styles opposés (élégant le premier, plus viril et terreux le deuxième) mais qui ont su charmer notre panel de façon égale. .

Le deuxième volet a tout de suite mis en évidence la meilleure qualité des vins, avec un somptueux Clos de Vougeot de Jacques Prieur qui s'est lentement détaché du lot, laissant le néant derrière lui, malgré la très belle qualité des vins des domaines des Perdrix et de l'Arlot.

 

1er volet: Côte de Beaune
Verre no. 1  -  Volnay-Champans  - Prieur                0 votes
Verre no. 2  -  Beaune "Clos du Roi" - Boillot            6 votes
Verre no. 3  -  Corton - Bouchard                                6 votes
Verre no. 4  -  Mercurey "les ruelles" - Chamirey    1 vote

 

Volnay-Champans 1er cru 2006 Jacques Prieur (SAQ 11029917 - 90,25$)
Rubis, bonne saturation. Discret, notes de cerise mûre, aux relents boisés, épicés, finement mentholés. La bouche est d'assez bonne matière, assez pleine, tout en demeurant très délicate et finement épicée, de bonne acidité, avec des tannins boisés.
(*** ½ @ **** - avr./09 - Fed)

Beaune 1er cru "Clos du Roi" 2006 Henri Boillot
Rubis, saturation moyenne. Joli nez de griotte, mûr et parfaitement délicat, avec des nuances finement vanillées et florales, il devient un peu plus confit et puis allègrement épicé en évoluant dans le verre. La bouche est ample, suave, délicate, avec des saveurs de cerise acidulée, une acidité stimulante, des tannins assez serrés, d'un soyeux un brin rugueux, une belle fraîcheur et un caractère qui devient de plus en plus épicé à l'oxygénation. Un vin déjà très charmeur mais qui devrait évoluer très positivement sur les 8 à 10 prochaines années. 
(**** - avr./09 - Fed)

Le Corton grand cru 2006 Bouchard (SAQ 10922148 - 116,75$)
Rubis, moyenne saturation. Bon nez, assez profond, débutant sur des notes boisées de cèdre, légèrement terreux, assez complexe et viril. Il gagne quelque chose de viandé à l'oxygénation. L'attaque est ample, d'assez bonne densité, avec un boisé assez noble, élégant, épicé, d'une belle subtilité, des tannins assez fins et une longue finale minérale, réglissée. Plus mâle que d'autres, tout en préservant beaucoup de finesse, ce Corton offre beaucoup de race et de distinction, surtout en fin de bouche.
(**** - avr./09 - Fed)

Mercurey 1er cru "les ruelles" 2006 Château de Chamirey
Rubis, saturation moyenne. Joli nez de cerise mûre, assez délicat, finement épicé, avec un boisé qui devient de plus en plus sucré à l'aération. Bouche de corps moyen, offrant un beau fruit de cerise juteuse, acidulée, la maturité est bonne mais, dans l'ensemble, le tout manque un peu de poids et la finale est assez simple et un brin chaleureuse.
(*** @ *** ½ - avr./09 - Fed)

 


2e volet: Côte de Nuits
Verre no. 1  -  Echezeaux – Perdrix                               1 vote
Verre no. 2  -  N.S.G. "les Murgers" - A. & B. Rion       0 votes
Verre no. 3  -  Clos de Vougeot – Prieur                       10 votes
Verre no. 4  -  N.S.G. "Clos des Forets" - l'Arlot          2 votes


Échezeaux grand cru 2006 Domaine des Perdrix (SAQ 10762738 - 147,00$)
Rubis, très bonne saturation. Intense, de bonne profondeur, avec des arômes très frais, subtilement végétaux, de la rafle, quelque chose de mentholé et puis de crayeux, avec un boisé très subtil. La bouche est de très bonne matière, mûre, avec des tannins compacts, de la mâche, une longue finale chaleureuse.
(**** - avr./09 - Fed)

Nuits St. Georges 1er cru "les Murgers" vieilles vignes 2006 Armelle et Bernard Rion (SAQ 11010407 - 71,25$)
Rubis, très bonne saturation. Le nez est une collection de défauts, de la légère surmaturité du fruit, aux notes acétiques. La bouche est ample et de bonne maturité, un peu molle en avant palais, avec des tannins rugueux et secs en arrière palais. Un désastre!
(** - avr./09 - Fed)

Clos de Vougeot grand cru 2006 Jacques Prieur  (SAQ 11029925 - 156,75$)
Rubis, profond, très bonne saturation. Très beau nez, avec un fruit de très belle pureté, offrant des arômes délicats de cerise, aux nuances crayeuses, des herbes et un boisé très noble, qui se subtilise parfaitement dans la complexité du vin. La bouche est ample, dense et assez volumineuse, avec des tannins fermes, assez racés, une belle acidité et un très beau fruit qui persiste dans la longue finale. Très réussi!
(**** @ **** ½ - avr./09 - Fed)

Nuits St. Georges 1er cru "Clos des Forets Saint Georges" 2006 Domaine de l'Arlot (SAQ 11043170 - 89,00$)
Rubis, bonne saturation. Très beau nez, très primaire et axé sur un fruit très net de cerise, dont on croirait humer le jus dans toute sa pureté, le tout se complique d'accents d'épices et de cola. La bouche est ample, assez dense et très sphérique, des tannins fins, légèrement astringents, beaucoup de fruit et une belle concentration. Un vin expressif, très amusant, on dirait un simple vin de plaisir mais il faut absolument le prendre au sérieux car à l'analyse on s'aperçoit vite qu'il est très réussi.
(**** - avr./09 - Fed)


 

 

Post a comment